Compte facebook linkedln Linkedln Viadeo Google plus Youtube Contact

Quid de la médiation

MIEUX VIVRE ENSEMBLE DANS LE RESPECT MUTUEL DES DIFFERENCES

Contexte économique, précarité sociale, tensions intergénérationnelles, ethniques, sentiment d’insécurité, indifférence, intolérance… Quelles que soient les raisons du désengagement, la rupture du lien social est réelle et le constat identique : vivre en communauté dans le respect mutuel s’avère parfois difficile.

Loin de devenir des porteurs de messages politiques ou philosophiques, les responsables de PROMEVIL se succèdent dans l’objectif de contribuer à la professionnalisation de la médiation sociale et à la reconnaissance de ce métier qui vient compléter l’action des éducateurs et des personnes chargées des contacts avec les publics, avant intervention des forces de l’Ordre.

OBJECTIF ET DEFINITION

La médiation intervient en effet dans les interstices, en amont ou en aval d’autres intervenants, notamment dans les champs de prévention, de la sécurité, de l’intégration ou du travail social, et particulièrement des services publics.

Elle se définit comme un processus de création et de réparation du lien social et de règlement des conflits de la vie quotidienne, dans lequel un tiers impartial et indépendant tente à travers l’organisation d’échanges entre les personnes ou les institutions, de les aider à améliorer une relation ou de régler un conflit qui les oppose.

Si les objectifs sont variés – règlement des conflits de la vie quotidienne, prévention de la délinquance, intégration des populations en difficultés… – ces pratiques ont en commun le pouvoir de contribuer à un réinvestissement collectif des espaces publics.

CADRE DEONTOLOGIQUE D’INTERVENTION / RÉFÉRENTIEL MÉTIER

Dans le cadre du Référentiel métier visé le 1er octobre 2001 et des Bonnes Pratiques éditées chaque année par PROMEVIL, les médiateurs sociaux doivent se conformer à un certain nombre de règles juridiques et éthiques délimitant le cadre de leur intervention. Ces règles qui constituent leurs droits et devoirs, sont la garantie d’une protection tant pour les usagers et les publics, que pour les intervenants et les partenaires eux-mêmes, et constitue un gage de leur efficacité et de leur pérennité. En voici un rappel :

Principes généraux :

  • Neutralité et impartialité
  • Négociation et dialogue
  • Libre consentement et participation des habitants
  • La mobilisation des institutions
  • La protection des personnes
  • Le respect des droits fondamentaux

 Attitudes attendues :

  • Discrétion et obligations vis-à-vis de la loi
  • Désintéressement et liberté du médiateur

Conditions du bon exercice de la médiation sociale :

  • Aptitudes 
  • Formation
  • Encadrement
  • Partenariat

LIRE LA CHARTE 

 

NOS OFFRES DE SERVICES